Ce dancing était construit sur pilotis pour résister à d’éventuelles crues, étant situé au bort de la Garonne, fleuve sujet à d’importants débordements. Véritable noeud social, il accueillait des bals l’après-midi et le dimanche soir, ainsi qu’un service de restauration en dessous. Equipé d’un haut-parleur sur le toit, la musique jouée à l’intérieur était diffusée alentours. Ainsi, les gens pique-niquant dans les champs ou se baignant à la plage pouvaient aussi profiter des airs de musette qui y étaient joué. Yvette Horner s’y est produite, ainsi que beaucoup de groupes extérieurs.

Très abîmé par la crue de Février 1952, il a été consolidé mais cela n’a pas suffit, et il a été démonté quelques années plus tard.

L’aide de plusieurs personnes âgées, ayant connu le bâtiment et y ayant même travaillé, a été déterminante pour retrouver certains détails impossibles à attester d’après les quelques clichés disponibles ( comme les couleurs des peintures et certains matériaux ).

Ce dancing était construit sur pilotis pour résister à d’éventuelles crues, étant situé au bort de la Garonne, fleuve sujet à d’importants débordements. Véritable noeud social, il accueillait des bals l’après-midi et le dimanche soir, ainsi qu’un service de restauration en dessous. Equipé d’un haut-parleur sur le toit, la musique jouée à l’intérieur était diffusée alentours. Ainsi, les gens pique-niquant dans les champs ou se baignant à la plage pouvaient aussi profiter des airs de musette qui y étaient joué. Yvette Horner s’y est produite, ainsi que beaucoup de groupes extérieurs.

Très abîmé par la crue de Février 1952, il a été consolidé mais cela n’a pas suffit, et il a été démonté quelques années plus tard.

L’aide de plusieurs personnes âgées, ayant connu le bâtiment et y ayant même travaillé, a été déterminante pour retrouver certains détails impossibles à attester d’après les quelques clichés disponibles ( comme les couleurs des peintures et certains matériaux ).

Dancing  » L’Aérien « , 1952

Ce dancing était construit sur pilotis pour résister à d’éventuelles crues, étant situé au bort de la Garonne, fleuve sujet à d’importants débordements. Véritable noeud social, il accueillait des bals l’après-midi et le dimanche soir, ainsi qu’un service de restauration en dessous. Equipé d’un haut-parleur sur le toit, la musique jouée à l’intérieur était diffusée alentours. Ainsi, les gens pique-niquant dans les champs ou se baignant à la plage pouvaient aussi profiter des airs de musette qui y étaient joué. Yvette Horner s’y est produite, ainsi que beaucoup de groupes extérieurs. Très abîmé par la crue de Février 1952, il a été consolidé mais cela n’a pas suffit, et il a été démonté quelques années plus tard. L’aide de plusieurs personnes âgées, ayant connu le bâtiment et y ayant même travaillé, a été déterminante pour retrouver certains détails impossibles à attester d’après les quelques clichés disponibles ( comme les couleurs des peintures et certains matériaux ).

Recent Projects